Légumes bio, ketchup bio, gâteaux bio… Aujourd’hui, presque tous les aliments classiques ont leur équivalent en « bio ».Mais pourquoi devrions-nous manger bio ? Quels sont les bienfaits de ce type d’alimentation ? Voici donc un petit tour d’horizon des avantages que nous pouvons tirer de l’alimentation biologique.

1-Manger bio nous permet de manger plus sainement

Manger Bio, c’est manger des aliments avec plus de vitamines et de minéraux que bon nombre de produits venus de l’agriculture traditionnelle. Donc plus d’antioxydants (vitamine C, carotène, flavonoïdes), plus de fer et plus d’Acides Gras insaturés et d’oméga 3 pour vous aider à prendre soin de votre santé !

2-On consomme moins de pesticides dans le bio

Le terme bio signifie que les céréales, fruits, légumes et même les aliments pour animaux ne sont pas traités et qu’ils sont donc plus sains. Malgré tout, les polluants peuvent y être présents à l’état de traces puisqu’ils sont présents dans l’environnement.Des rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de la Food and Agriculture Organization (FAO) ont montré que les produits bio comportent des teneurs moindres en nitrates et en résidus de pesticides que les produits non bio.Manger bio permet donc de réduire les pesticides présents dans l’organisme

3-On ne consomme pas d’OGM !

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont des végétaux dans lesquels on a introduit  des gènes provenant d’une espèce différente afin de lui donner de nouvelles caractéristiques pour résister à une maladie ou un insecticide par exemple. Leur usage est strictement interdit en agriculture bio. L’innocuité des OGM n’ayant pas été prouvée, la filière bio a choisi de les exempter au nom du principe de précaution. Notons qu’un étiquetage indiquant la présence d’OGM est obligatoire pour des produits dont la composition est supérieure à 0,9 %.

4-On consomme des aliments plus savoureux

Même s’il est très difficile de prouver scientifiquement qu’un aliment a plus de goût, les produits issus de cultures végétales bio, et notamment les fruits et légumes, sont récoltés plus mûrs que leurs homologues conventionnels et donc ont le temps de se concentrer en arômes, résultant ainsi en un goût plus savoureux.De plus, les aliments cultivés en plein champ grandissent avec le soleil, la rosée matinale, et puisent leur nutriment et l’eau dans les sols non traités.

5-C’est bon pour l’environnement

L’agriculture biologique protège les sols et limite l’érosion. En effet, pour traiter ses sols, l’agriculteur bio utilise des matières organiques animales ou végétales. Il n’utilise pas d’engrais chimiques et alterne les cultures sur une même parcelle.L’agriculture biologique préserve également l’eau. Par le choix de variétés adaptées aux conditions locales, ou moins gourmandes en eau, le bio nécessite moins d’irrigation et donc moins d’eau.Enfin, l’agriculture biologique agit quotidiennement pour la biodiversité. Alors que le taux de disparition des espèces vivantes est actuellement 1000 fois plus élevé qu’avant l’ère industrielle, le bio qui emploie des variétés et des races locales, anciennes, parfois presque disparues, permet d’entretenir une certaine biodiversité.

6-On peut enfin être sûr de savoir ce qu’il y a dans notre assiette !

Consommer des fruits, des légumes ou même de la viande bio, c’est aussi faire le choix de la sécurité alimentaire. Et oui : pour qu’un produit puisse afficher la mention « bio », il faut qu’il remplisse un certain nombre de conditions, et il sera soumis à de nombreux contrôles tout au long de sa « vie ». On peut donc les consommer les yeux fermés, sans craindre de vice caché !

7-Le bio respecte les animaux d’élevage et donc notre viande

Les animaux élevés en bio bénéficient de confort, d’une alimentation bio, d’espace et de lumière naturelle pour vivre. Ils offrent une viande saine, sans résidus d’hormones de croissance, d’antibiotiques ni d’autres substances médicamenteuses (généralement administré en préventif et en curatif dans l’élevage conventionnel). La production bio favorise la variété des races et des terroirs pour une plus grande diversité de goût. Les viandes sont aussi plus goûteuses et moins grasses.

8-Ce n’est pas forcément plus cher…

Bon, on ne va pas se mentir : un légume bio est plus cher que son équivalent de la filière classique. Normal : le cahier des charges des produits bio est plus exigeant que celui des produits industriels ; produire bio, ça coûte un peu plus cher, donc forcément les produits bio sont vendus un peu plus chers.
Mais bon, si on prend en compte le fait que les produits bio sont plus nutritifs, plus qualitatifs, on s’aperçoit qu’ils offrent en réalité un bien meilleur rapport qualité/prix que les produits industriels. Et consommer des produits traités, avec des additifs et des pesticides, ça revient peut être moins cher sur le ticket de caisse, mais question santé l’addition peut s’avérer salée…

9-On contribue à une économie sociale et solidaire

Manger bio ce n’est pas seulement réaliser un acte écologique ; le bio implique également des objectifs économiques, et manger bio c’est choisir de consommer en faveur d’une économie plus sociale et solidaire. Comme par exemple favoriser les petits producteurs et les petites entreprises plutôt que les gros groupes, opter pour des partenariats durables, respecter l’équité entre tous les acteurs de la chaîne de production…Un commerce équitable, tout simplement.

10-Manger bio, c’est être engagé !

Manger bio, c’est bon pour nous, mais c’est également bon pour tous les gens en amont, à l’origine de la production des produits bio. Des gens qui mettent tout en œuvre pour asseoir une agriculture durable, une agriculture qui ne pollue ni l’eau, ni l’air, et préserve la biodiversité, une agriculture qui permet de créer des emplois (le bio nécessite plus de main d’œuvre), une agriculture qui valorise le bien-être et la santé plutôt que le profit.

Retrouvez une large sélection de produits biologiques dans les magasins du Groupe Prosuma et sur Yaatoo.ci :

`https://www.yaatoo.ci/recherche?controller=search&orderby=position&orderway=desc&search_query=bio&submit_search=

Sans-titre-2