Entre quatre et six mois, on peut commencer à diversifier les aliments de bébés… Les purées et les compotes lisses viennent peu à peu compléter les biberons de lait… Mais ce n’est pas toujours si évident et cela peut être une source de stress pour de nombreux parents. Alors comment faire pour que cela se passe bien ?

Conseil n°1 : On y va progressivement !
La diversification alimentaire doit se faire en douceur.
Votre enfant peut avoir le goût de la découverte, mais il peut aussi ne pas manifester d’engouement pour le changement. Chaque enfant a son propre rythme qu’il est important de respecter. Le passage du liquide à des textures de plus en plus solides n’est pas un exercice facile pour votre bébé…
Débutez par une ou deux cuillerées très lisses à la cuillère ou, si vous voyez qu’il a du mal à déglutir, dans le biberon de lait.
Et pas besoin de vous creuser la tête pour trouver des recettes élaborées : commencez par faire découvrir les goûts des légumes et des fruits un par un à votre enfant, en alternant au moins tous les deux jours.

Conseil n°2 : Respecter les goûts et les préférences de votre enfant
Il est important de faire aussi goûter à votre enfant les aliments que vous n’aimez pas. En effet, il n’est pas obligé d’avoir les mêmes goûts que vous. Attention cependant à ne pas lui montrer votre propre dégoût sous peine qu’il ne vous imite.
Cependant, si vous voyez qu’il recrache en faisant la grimace ou qu’il tourne la tête lorsque vous approchez la cuillère, n’insistez pas pour cette fois… Mais ne vous découragez pas pour autant! Proposez-lui à nouveau ce même goût, quelques jours plus tard. Vous pouvez réessayer plusieurs fois. La consommation répétée permet d’établir progressivement un lien entre le goût qu’ils suscitent et leurs effets sur l’organisme.

Conseil n°3 : Faites du repas de bébé un moment convivial et zen!
Vous stressez parce que vous craignez qu’il ne mange pas, pas assez ou qu’il n’aime pas ce que vous avez préparé ?
Détendez-vous ! Si bébé ressent le moindre stress, il risque d’être beaucoup moins réceptif. Organisez-vous pour donner le repas dans une ambiance conviviale, avec le reste de la famille ou sous forme de tête à tête complice 😉

Conseil n°4 : Faites confiance à votre enfant pour savoir s’il a encore faim ou pas.
Comptez sur votre enfant pour vous faire savoir quand il sera rassasié! Il tournera la tête lorsque la cuillère arrivera, mettra ses mains devant sa bouche ou recrachera sa purée. Facile, non ? En effet, dès les premiers mois, un enfant est capable d’adapter les quantités qu’il consomme en fonction de ses besoins. Ne le forcez donc pas à finir son assiette.

Retrouvez un large choix de petits pots pour bébé sur notre site de e-commerce Mes courses Yaatoo.ci : https://www.yaatoo.ci/77-petits-pots

py