“Conduire et Se Déplacer autrement” – Semaine mondiale de la courtoisie sur la Route
Face aux nombreuses prises de risques inconsidérées comme aux actes d’incivilité, la question du partage de la rue est plus que jamais d’actualité à travers la Semaine Internationale de la Courtoisie sur la Route.
Certaines règles de conduite doivent être respectées pour que tous les usagers de la route puissent l’utiliser en confiance et en sécurité.
Respect des priorités
Je connais bien les priorités de passage et je les respecte :
– Je ne force pas les « céder le passage »
– Je ne glisse pas les « stop »
– Je respecte la priorité à droite en cas d’absence de panneau ou de feu tricolore
Attention :
– Dans certaines conditions telles qu’un ralentissement, je laisse passer une voiture qui souhaiterait par exemple s’engager sur la voie opposée
– Je donne la priorité à un bus sortant de son arrêt
Les clignotants
J’utilise systématiquement mon clignotant pour informer les autres usagers de la route de mon intention de changer de voie ou de tourner.
Arrêts
À chaque arrêt, je prends le temps d’immobiliser complètement mon véhicule et je m’assure d’avoir vu et d’être vu par les autres automobilistes avant de repartir.
Circulation à droite
Je circule sur la voie de droite, jamais sur la voie du milieu ou la voie de gauche.
La voie de gauche ne me sert qu’à dépasser !
Utilisation des lumières
Lorsque je croise d’autres véhicules et que la nuit est tombée, je m’assure de ne pas demeurer avec mes feux de route en marche pour ne pas aveugler les autres automobilistes.
Une fois le véhicule passé, je pense toutefois à réactiver les feux de route afin d’avoir la meilleure vision nocturne possible.
Utilisation des lumières
Je n’utilise le klaxon qu’en cas de danger.
Usagers vulnérables
Je facilite la traversée des piétons aux « Passages piétons » par un regard ou un signe de main.

Et si tout cela n’a pas fini de vous convaincre, quelques vérités sont bonnes à rappeler :
– Une conduite agressive ou inutilement sportive entraîne une surconsommation de 40 % par rapport à une conduite souple ; pensez à lever le pied !
– Sur l’autoroute, rouler à 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée pendant 100 kilomètres ne fait gagner que 6 minutes.
– Sur une voiture de milieu de gamme, réduire sa vitesse de 10 km/h, sur autoroute, permet d’économiser un litre de carburant tous les 100 kilomètres.

#PartageonsLaRoute #CourtoisieAuVolant #EnsemblePourLAvenir